Accès à la complémentaire santé : les pistes d'amélioration de l'UNSA

22/06/2022

Alors que la DREES (1) annonce qu'un bénéficiaire de minima sociaux sur six n'avait pas de complémentaire santé, l'UNSA rappelle que des pistes d'amélioration existent. Elles résident par exemple dans la révision des plafonds de ressources, l'individualisation des prestations et des aides sociales ou encore dans l'accès à la Complémentaire Santé Solidaire (C2S) pour les demandeurs d'emploi.

En comparaison avec la population générale, les bénéficiaires de minima sociaux rencontrent toujours plus de difficultés à accéder à une complémentaire santé. Et si le recours à la complémentaire santé solidaire des bénéficiaires du RSA s'est amélioré à la faveur de l'automatisation des droits, il n'en est pas de même pour les allocataires de l'AAH (1) ou de l'ASS (2) par exemple.

Pour améliorer l'accès à une complémentaire santé des populations les plus fragiles, l'UNSA milite pour :

• un alignement des plafonds de ressources C2S « gratuite » sur le seuil de pauvreté,

• l'individualisation des prestations et des aides sociales (C2S, AAH, ASS, …) afin de ne pas rendre des allocataires dépendants de la personne avec laquelle ils vivent,

• une ouverture à la CSS pour les demandeurs d'emploi.

L'étude de la DRESS le démontre, les allocataires bénéficiant d'une complémentaire santé solidaire renoncent moins aux soins que les autres.

Pour l'UNSA, il faut donc agir pour mieux couvrir les populations qui en ont le plus besoin, et les solutions existent !

1) https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/

2) Allocation adulte handicapé

3) Allocation de solidarité spécifique